La révolution numérique

Publié: juillet 26, 2013 dans Uncategorized

La révolution numérique en cours aura selon Michel Serres, des effets au moins aussi considérables qu’en leur temps, l’invention de l’écriture puis celle de l’imprimerie.

La première révolution se situe quand on est passé du stade oral au stade écrit. La deuxième, quand on est passé du stade écrit au stade imprimé. Maintenant, dans la troisième révolution, on bascule du stade imprimé au stade numérique. À chacune de ces trois révolutions correspondent les mêmes inquiétudes. Avènement de l’écriture (manuscrite) « arrêter de faire travailler sa mémoire et devenir oublieux »Socrate dans le Phèdre de Platon ;  « recevoir une grande quantité d’infos sans instruction appropriée (…) et donc de se croire très savants » ; L’imprimerie de Gutemberg déclencha une autre série de grincements de dents. Hieronimo Squarciafico (humaniste italien) = « moins studieux »

Les notions de temps et d’espace en sont totalement transformées. Les façons d’accéder à la connaissance profondément modifiées. À cet égard, chaque grande rupture dans l’histoire de l’humanité conduit à priver l’homme de facultés (« l’homme perd ») mais chaque révolution lui en apporte de nouvelles (« l’homme gagne »).

 

 

Publicités
commentaires
  1. lartiga dit :

    Oui et ça finira que les stylos n’existeront plus…il n’y aura plus d’arbres pour avoir du papier…et les professeurs seront remplacés par des machines. C’est fort bien malheureux moi je dis !!

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

w

Connexion à %s